Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
FOOD ET RECETTES
8 étapes vers une alimentation healthy
ByAGLAIA & CO | MAY. 2017| Share it!

« On est ce qu'on mange ». Je n'ai absolument aucune idée de qui a prononcé ces mots mais une chose est sûre : il n'y a rien de plus vrai !

 

Même si j'ai pu ne pas comprendre cette phrase lorsque j'étais petite car non, je ne me changeais pas en truie en mangeant une tranche de jambon (c'était ma hantise) ; aujourd'hui je réalise à quel point l'alimentation DOIT avoir une place primordial dans notre quotidien.

 

Le meilleur moyen d'arriver à exploiter au maximum son potentiel physique et mental, et de donner à notre corps tout ce qui lui faut pour ce faire est de manger le plus sain possible.

Or, manger sain (donc healthy, ce serait tout de même bien de parler un peu français) peut avoir l'air fastidieux, coûteux et fade pour beaucoup de personnes dont je faisais encore partie il y a encore quelques années.

 

Voici donc mes conseils pour mettre en place une alimentation équilibrée et saine, peu importe votre régime alimentaire !

 

 

 

 

 

On peut lire un nombre incalculable de conseils sur l'alimentation et la nutrition sur Internet. Ces conseils ne sont pas à considérer comme inutiles, mais il faut se rappeler que ceux qui les rédigent n'ont pas accès à assez d'informations sur votre compte pour leur permettre de créer un programme sur mesure ! Par conséquent, si vous avez des problèmes particuliers comme de l'anémie, du diabète, de cholestérol ou encore si vous êtes en situation d'obésité, ces conseils ne vous correspondront peut-être pas.

 

C'est pour cette raison qu'il est important d'aller consulter un professionnel à qui vous allez pouvoir expliquer quels sont vos problèmes, vos objectifs, ce que vous aimeriez changer en fonction de vos antécédents médicaux et de votre mode de vie.

 

Les conseils nutrition que vous lisez sur les blogs ou entendez sur les chaînes Youtube sont à considérer comme un complément.

Quand on se sent perdus à propos de quelque chose, il ne faut pas hésiter à demander de l'aide à quelqu'un qui sait.

 

 

 

 

 

Avant d'aller faire vos courses, il est important que vous sachiez quels sont les aliments que vous voulez consommer en moindre quantité. Gâteaux, chips, pâte à tartiner par pots de 500 grammes, plats préparés hyper gras et hyper industriels… Toutes ces choses qui sont trop salées, trop sucrées, trop grasses ou trop industrielles pour que vous puissiez réellement savoir ce qu'il y a dedans.

 

Attention : le but n'est pas de soustraire de votre assiette tout ce qui vous fait plaisir. Par exemple, je continue de consommer de la pâte à tartiner très fréquemment car cela me fait plaisir, cependant j'ai attendu de pouvoir me rationner pour que cela ne nuise pas à ma santé. Il s'agit plutôt de se concentrer sur ce qu'on aime, certes, mais sur ce qui apporte à notre corps ce dont il a besoin y compris du sucre mais pas en trop grande quantité, voilà tout.

 

 

 

J'ai tout juste commencé à planifier mes repas pour chaque jour de la semaine il y a peu et je ne peux qu'en constater les bienfaits !

 

Je me suis posée la question : « Quand est-ce que je fais des écarts ? »

Réponse 1 : entre les repas, si j'ai un creux (on y reviendra après)

Réponse 2 : quand je suis fatiguée, que je n'ai pas fait les courses et que « je ne sais pas quoi faire à manger ce soir chéri, je suis fatiguée, PIZZA ? »

 

Oui mais non, comme disait ma grand-mère. C'est là que planifier ses repas devient une merveilleuse solution : on se creuse la tête une bonne fois pour toute dimanche, on va faire les courses lundi et on y pense plus pendant une semaine !

En plus de ça, ça permet de pouvoir réaliser des choses à l'avance comme des sauces, des fromages végétaux ou des préparations qui demandent plus de temps de cuisson/ de préparation/de repos pour n'avoir plus qu' à lancer les pâtes dans l'eau et à mettre les pieds sous la table !

 

Autre avantage non négligeable : planifier ses repas est très économique, surtout si vous choisissez les plats en fonction de leur coût, chose à quoi on a pas toujours le temps de penser si on décide de son repas dans le supermarché, en ne pensant qu'au jour présent.

Avec un planning, vous pouvez voir petit à petit combien vous dépenser par semaine, le budget à ne pas dépasser et même voir comment vous pourriez dépenser moins.

 

Encore une fois, l'organisation se révèle être une alliée infaillible !

 

 

 

 

Trouver des idées de recettes peut parfois faire saigner du nez rien qu'à y penser. Surtout si comme moi, on veut que ce soit simple, rapide et délicieux.

 

L'une de mes méthodes pour trouver de l'inspiration et surtout pour trouver un fil rouge à ma recette : ouvrir mon application dédiée et regarder quels sont les légumes de saison en ce moment.

Exemple : si mon appli me dit qu'au moins d'avril, l'un des légumes de saison est la carotte, je vais imaginer ou chercher une recette à base de carottes. Je dis une recette, mais ça peut être plusieurs !

 

L'intérêt de manger de saison, c'est qu'on va pouvoir acheter plus local, par conséquent nos légumes sont restés plus longtemps dans la terre et auront plus de goût et seront plus riches en vitamines, minéraux et tout ce qu'il faut.

 

Il existe tout un tas d' applications disponibles totalement gratuites pour cet usage, certaines proposent juste les fruits et légumes de saison, d'autres approfondissent en mettant à votre disposition une liste des bienfaits des aliments ainsi qu'un tableau des valeurs nutritionnelles et des idées de recettes !

 

 

 

 

 

Tu as vu ta mère le faire, alors pourquoi pas toi ?

 

Faire une liste permet d'acheter moins de choses superflues. Je ne dis pas qu'on en achète plus du tout, ce serait trop beau, mais le fait de savoir exactement ce dont on a besoin permet de rendre tout le reste beaucoup moins accessible car si tu as bel et bien besoin des choses qui figurent sur ta liste, tout ce qui n'y figure pas en revanche prend l'apparence d'un extra et si on s'en permet toujours, on s'en permet beaucoup moins !

Pour les surbooké(e)s, faire une liste de courses représente un gain de temps considérable car au lieu de traîner de la patte dans les rayons à recherche d'inspiration, on va droit au but !

 

Et surtout, ça évite d'aller faire ses courses et de revenir avec un pot de confiture, une tablette de chocolat et une bouteille de jus d'orange et se demander finalement… Oui mais on mange quoi ?

 

 

 

 

 

Si on veut savoir si ce qu'on mange est sain ou non, il faut d'abord SAVOIR ce qu'on mange, non ? Or, si on ne mange que surgelés Tante Marie sur surgelés Tante Marie, tout devient plus obscure.

 

Alors oui, ça demande plus de temps et d'imagination, mais finalement on ne peut être que gagnant. Cuisiner c'est comme faire du vélo : ça s'apprend mais une fois qu'on y est, on se rend compte que ce n'était pas si difficile que ça.

 

Les plats préparés sont pour la plupart trop gras, trop sucrés et trop salés : tout ce qu'on ne veut pas. En plus de ça,ils sont bourrés de tout un tas d'exhausteurs de goût, d'agents de textures et de couleur pour rendre vos repas plus parfait à l’œil et au goût, ce qui dénature complètement les aliments du plats même s'il est composé de légumes.

 

L'astuce c'est de choisir les plats en fonction du temps que vous avez, si toute fois vous n'avez pas le temps de les préparer en avance.

 

Ce point est susceptible d'être difficile à mettre en place lorsqu'on a, comme il fut mon cas, grandi dans une famille où les plats cuisinés maison ne sont pas une institution. On peut même ne pas comprendre l'intérêt de cuisiner soi-même mais il faut incorporer cette habitude progressivement en choisissant peut-être un jour dans la semaine où on cuisine, puis deux, puis trois et ainsi de suite !

 

 

 

 

 

Le meilleur moyen de gâcher vos efforts avec des en-cas peu recommandables comme des gâteaux et autres paquets de chips, c'est de ne pas manger assez pour tenir jusqu'au prochain repas, surtout entre le petit-déjeuner et le déjeuner.

 

Manger sain est une chose qui peut vous aider à garder la ligne et à atteindre vos objectifs en sport, ou tout simplement à prendre soin de vous. Par contre, vous affamer contribuera à vous affaiblir, à vous contrarier et à vous accompagner vers un craquage presque certain au bout de quelques semaines après lequel il va être super difficile de retrouver votre équilibre. Et ça, ce serait bien dommage.

 

A part si vous avez des problèmes de poids, si vous êtes un athlète en préparation intense, et dans ces deux cas vous êtes suivi(e) par un nutritionniste qui vous a dressé un programme de rééquilibrage alimentaire sur mesure, je déconseille le comptage de calories ou le pesage de chacuns des éléments qui se trouvent dans votre assiette.

 

Si vous mangez sain et qu'après une assiette, vous n'êtes pas rassasié(e) : mangez. Modérément, pour voir ce qu'il vous manque, mais mangez jusqu'à plus faim. C'est très important pour éviter les pulsions de malbouffe entre les repas mais aussi pour donner à votre corps, qui est en demande, tout ce dont il a besoin pour que vous teniez debout bien droit, dans l'énergie et la bonne humeur, toute la journée !

 

 

 

 

 

Contrairement au point précédent, je ne parle plus de quantité mais bel et bien des produits en eux-mêmes.

 

Manger sainement doit être une initiative qui part de votre bonne volonté (je me place bien sûr dans un contexte dans lequel il n'y a pas d'urgence médicale, CQFD) , c'est une démarche dans laquelle vous devez vous engagez le baume au cœur et la fleur au fusil. Bon.

 

Cependant, si tout ce qui vous fait plaisir ne fait tout d'un coup plus partie de ce que « vous pouvez » manger, vous allez associer l'idée d'une alimentation saine et équilibrée à la frustration. Bien qu'équilibrée, votre assiette doit vous ressembler et toute vos envies ne doivent pas être refrénées avec brutalité. Parfois, on doit céder et ce sans culpabilité derrière. Vous êtes capable d'être raisonnable, ce n'est pas parce que vous mangez deux tartines avec de la pâte à tartiner au goûter que tous vos efforts sont réduits à néant. On respire, on se détend du bulbe et apprend à s'écouter.

 

Prenez du plaisir à manger !

 

Voilà pour les 8 conseils que j'avais à vous donner pour rendre votre assiette plus saine ! Je n'avais pas envie de vous dire ce que vous devez ou ne devez pas manger, car je suis certaine que vous le savez déjà parfaitement. J'étais plus dans l' optique d'améliorer 2-3 trucs dans votre quotidien afin de rendre tout ça plus facile.

 

Par Héloise, du blog The Helalogy

Lisez cet article en musique!