Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
AC
La pierre de juin - La Perle
ByAGLAIA & CO | JUN. 2017| Share it!

Comme chaque mois, nous vous faisons découvrir la pierre du mois, et en juin on vous fait découvrir la Perle de Culture (A noter que plusieurs pierres sont associées au mois de juin).

On se souvient tous d'Audrey Hedburn dans "Breakfast at Tiffany's" qui arborait un magnifique collier multi ranges de perles pour ne citer qu'elle. Le  collier de perles est un indémodable ! Au fil des années il a évolué pour devenir plus simple avec une ou plusieurs perles ou mêlés à d'autres pierres pour que chacune puisse y trouver sa perle !

Allez, il est temps d'en savoir un peu plus sur cette perle !

Pourquoi ce nom...

Pour le coup, ils ne se sont pas foulés pour le nom... Perle car c'est une perle tout simplement...


Un peu d'Histoire...

La perle, dite "Margarita" en grec (non rien à voir avec votre cocktail de samedi soir dernier), est la reine des gemmes dans l'Antiquité. Elle est le symbole de l'amour, du bonheur et de la chance. Lumineuse et sensuelle, elle incarne à perfection la douceur et la féminité.

Les premiers écrits mentionnant la perle datent de 2 300 ans avant JC et proviennent de Chine. Ils la décrivent comme un cadeau de la nature.

En Inde, la perle aurait été découverte par le Dieu Krishna. En Egypte antique, elle était utilisée comme décoration et dans la Grèce antique, elle était considérée comme le symbole de l’amour, "l'absolue pureté".

Pour les Romains, elle était "douceur et plaisir" mais aussi symbole de richesse et de prestige au point qu'il était interdit de la porter si l'on n’en avait ni le rang, ni le mérite. Dans les pays du golfe Persique, la présence naturelle d'huîtres perlières a permis aux habitants de découvrir la perle très tôt.

Symbole de prestige, de pureté et de douceur, la perle a toujours séduit et conquis le cœur des hommes. Alexandre Le Grand l'introduira en Occident après son expédition aux confins de l'Empire perse. Constantin reprendra la coutume du Roi de Perse en arborant trois rangées de perles sur sa tiare.

 

C’est à la fin du 19ème siècle que Kokichi Mikimoto, le fondateur de la Maison Mikimoto, qui inventa la "perle de culture" qui permettra de reproduire en culture les perles. Jusque-là, des pêcheurs de perles plongeaient au péril de leur vie pour aller recueillir les précieuses "perles fines".

L'arrivée des perles de culture sur le marché en quantité va peu à peu faire disparaître la perle fine l’on ne retrouve plus que sur d’anciens bijoux ou dans des stocks de l’époque. Le succès commercial de la perle de culture s'étend rapidement au monde entier. 

 

Et sinon, c'est quoi la Perle de Culture...

Les perles de culture ou perles cultivées sont des perles tout comme les perles fines trouvées au hasard mais elles sont suscitées par la main humaine. Cultiver des perles consiste à "suggérer" aux mollusques les réactions habituelles et naturelles qu'ils ont dès qu'un élément extérieur pénètre dans leur coquille. Cet élément est communément appelé "irritant". Dès lors que le mollusque se retrouve dans cette situation, immédiatement il va entourer l'intrus de nacre. 

La pierre qu'elle soit "fine" ou "cultivée" est produite par un coquillage bivalve, c'est un gemme organique précieux.

Il faut compter plusieurs année pour qu'une perle se forme.


Et ça se trouve où... 

Le Japon reste le premier producteur de perles mais la production chinoise est de plus en plus importante, en particulier avec les perles d’eau douce. Les îles du Pacifique bien entendu, d'où proviennent les perles des Mers du Sud, ainsi que le Nord de l’Australie, les Philippines, le Golfe persique, le golfe de Manaar, les Philippines et l'Amérique centrale sont les autres principaux producteurs de perles de culture.

 

Et enfin les vertus de la Perle...

La perle est douce, tendre et féminine. Comme la nacre, elle procure apaisement et bien-être ; elle aurait des effets positifs sur les problèmes de décalcification. Il y a des siècles, on l’utilisait déjà pour soigner la démence et l’épilepsie, ainsi que la dépression. En Inde on lui prêtait des bienfaits multiples, notamment contre la phtisie, les problèmes ophtalmologiques, les hémoragies... La médecine hindoue l’utilise toujours, en poudre, pour raviver l’énergie, en particulier sexuelle. En Orient, on lui attribue des vertus en lien avec la fécondité et un caractère aphrodisiaque.

 

L'équipe aglaïa & co

Lisez cet article en musique!